Promo !

Voiles de soie – Journal de voyage d’Hector Meynard, graineur de Valréas

21,00 10,00

Claude Tourniaire s’est vu confier le manuscrit d’un Valréassien, Hector Meynard, qui s’en allait quérir au Japon, à Yokohama, la graine, autrement dit des œufs de vers à soie, dont il faisait le négoce. C’était son septième voyage au Japon. Cultivé, curieux, homme d’affaires avisé, il était aussi très amoureux.

Catégories : , Étiquette :

Description du livre

Voiles de soie : journal de voyage d’Hector Meynard, graineur de Valréas, de Marseille à Yokohama et retour

Claude Tourniaire s’est vu confier le manuscrit d’un Valréassien qui, du 9 juillet au 8 décembre 1871, a tenu un journal à l’intention de sa fiancée, une jeune fille anglaise vivant à Valréas. Hector Meynard s’en allait quérir au Japon, à Yokohama, la graine, autrement dit des œufs de vers à soie, dont il faisait le négoce. C’était son septième voyage au Japon. Cultivé, curieux, homme d’affaires avisé, il était aussi très amoureux.

Son journal contient des notations très diverses, tant sur la navigation que sur le commerce. Hector Meynard raconte ses occupations, ses rencontres à bord, les circonstances de la navigation : la mousson, une tempête en mer de Chine, les effets dévastateurs d’un typhon, l’abordage de son paquebot par un navire anglais !

Un autre intérêt de ce journal, ce sont les visites à terre, les descriptions des ports et quelques pages très riches d’observation sur la civilisation japonaise au début de l’ère du Meiji, où Hector Meynard constate les mutations considérables en cours dans la société japonaise.

Une grande partie du récit est occupée par des propos intimes. L’auteur imagine qu’il répond à des lettres de sa fiancée, qu’il ne peut recevoir et auxquelles il ne peut répondre puisque les conventions sociales s’y opposent. Avec à la fois une grande liberté et une grande pudeur, Hector Meynard lui raconte ses projets, ses rêves ou ses cauchemars. Toute la richesse d’une personnalité complexe apparaît à la lecture de ces pages.

Par tous ces aspects, cette relation de voyage est passionnante comme un roman.

 

Préface de Philippe HAUDRÈRE

Prix 2002 du récit de voyage de l’Académie des sciences, agriculture, art et belles-lettres  d’Aix-en-Provence au titre de la Fondation de Lourmarin

Accessit au Grand Prix historique de Provence 2003

 

Format 16 x 24 – 160 pages

Informations complémentaires

Poids 0.46 kg
Dimensions 24 x 16 cm

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Voiles de soie – Journal de voyage d’Hector Meynard, graineur de Valréas”