Mémoire de mon Jardin

20,00

Un cahier pour apprendre, pour se souvenir et pour transmettre ses connaissances : telle est l’ambition de ce « Cahier de Mémoire » dédié au jardin. Le journaliste Daniel Morin et le jardinier Jean-Yves Meignen ont mis leur passion de la mémoire vivante au service des amoureux des plantes.
Un bouquet de conseils pratiques, d’astuces, de dictons populaires… et un panier garni de rubriques pour réussir ses semis, nourrir la terre, protéger ses cultures, entretenir ses outils, économiser l’eau, créer ses étiquettes, recueillir ses graines, conserver ses fruits et ses légumes, parfumer sa maison etc.

Un « Cahier de Mémoire » à personnaliser et à enrichir au fil des saisons. De nombreuses pages vierges vous sont réservées ! Confiez-leur vos observations, vos trucs, vos notes, vos dessins, vos collages de fleurs, vos photos… Il se transformera alors en un écrin unique, celui de la mémoire de votre jardin que vous aurez plaisir à partager et à offrir à ceux que vous aimez.

Catégories : , Étiquettes : ,

Description du livre

Mémoire de mon jardin

Premières lignes :

Protéger du froid : L’homme voyageur a toujours cédé au désir de s’entourer de végétaux venus de tous les continents. Aujourd’hui encore, il est difficile de résister à un beau citronnier, à un bougainvillier, à un hibiscus ou à une plante dite « méditerranéenne ». Mais n’oublions pas que le froid sait s’inviter en Provence. Froidure et humidité deviendront alors les pires ennemies de ces plantes amies des températures clémentes. Aussi, installez-les au sec dans un endroit bien aéré, sans forcer l’arrosage en hiver. Les plantes en pot sont plus fragiles au niveau des racines. Protégez -les avec de la paille maintenue par un grillage. Cette technique peut aussi s’appliquer sur des plantes sensibles en pleine terre comme les agapanthes ou les arums. Gardez-vous d’emmitoufler les feuillages avec des voiles d’hivernage ou des films plastiques : ils gênent la respiration.

Les cendres de bois : En hiver, les bons feux de cheminée procurent des cendres qu’il faut s’empresser de récupérer ! Conservez-les à l’abri de l’humidité jusqu’au printemps. La qualité de la cendre dépendra des bois qui auront été brûlés – il faut éviter les résineux. Trés solubles, les cendres apporteront au jardin des sels minéraux comme le calcium, le phosphore, la potasse et le magnésium. La plante en aura grand besoin aux beaux jours. Elles seront épandues dans les massifs de fleurs ou incorporées au potager avant les semis. On peut aussi en mettre un peu dans l’eau d’arrosage pour les plantes en pot, mais pas pour les plantes de terre de bruyère ; elles ne supportent pas la présence du calcium…

Les Auteurs :

Daniel Morin est journaliste à Radio France. Il préside l’association Mémoire pour le recueil et la transmission de la mémoire vivante en Provence. Il est l’auteur d’ouvrages de référence sur l’histoire culinaire du Vaucluse « Patrimoine Gourmand d’Avignon » et « Patrimoine Gourmand des Pays du Ventoux », ainsi que d’un ouvrage sur l’histoire de la réouverture en 2015 de la ligne ferroviaire « Il était une voie … Carpentras-Avignon » parus aux Editions Barthélemy.

 Jean-Yves Meignen est le jardinier de l’Abbaye de Valsaintes à Simiane la-Rotonde dans les Alpes-de-Haute-Provence. Conférencier et chroniqueur radio, il préside l’association Art Tradition Histoire Recherche Environnement pour la restauration et l’animation de l’Abbaye de Valsaintes.

80 pages – Format 21 x 29.7 – plus d’une centaine d’ilustrations

Information complémentaire

Poids 0.351 kg
Dimensions 29.7 x 21 cm

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Mémoire de mon Jardin”