L’Europe selon Camus

15,00

Les Rencontres Méditerranéennes Albert Camus ont voulu, à l’occasion de ces Journées de Lourmarin d’octobre 2010, que le thème « L’Europe selon Camus » soit développé par des chercheurs confirmés ou débutants : leurs communications, marquées par la pensée et l’action de Camus, par leur différence de générations et par la diversité de leur approche, apportent des éclairages nouveaux non sur Camus et l’Europe, mais sur l’Europe « selon » Camus. « Selon » traduit pour nous une Europe en mouvement, non la constatation et l’explicitation de la pensée européenne de Camus, bien connues déjà. Les communications présentées ont été à la hauteur de nos attentes, et les discussions entre le public et les intervenants l’ont aussi montré avec justesse. Chacun a ouvert des pistes de réflexion, a apporté ses connaissances et a participé à la meilleure préhension de l’œuvre de Camus, à notre époque et devant les soubresauts qui agitent l’Europe – et chacun est responsable de ce qu’il a dit et que nous publions. Tous ont aussi vivifié une réalité : l’Europe actuelle est encore à construire, il faut lui donner des bases et des convictions plus solides, et ce que disait, écrivait Camus est d’actualité.

Jean-Louis Meunier

Description du livre

Dans sa communication présentée au colloque de Strasbourg, consacré, les 9 et 10 novembre 1995, à Camus et l’Europe, Jacqueline Lévi-Valensi s’intéressait à « L’Europe dans les œuvres de fiction d’Albert Camus : une mythologie ambiguë ». Elle écrivait : « … l’on est surpris de la place que tiennent, dans les œuvres de fiction de Camus, l’Europe, l’image de l’Europe, la mythologie de l’Europe ».
Camus souhaitait que l’espace européen soit le plus étendu possible afi n que la paix, la liberté, la justice et le respect de la dignité de l’homme y prennent sens, même si des poches de violence — physique et verbale — y subsistaient : leur importance décroîtrait si l’absence de guerres et une vraie réflexion économique, sociale et culturelle devenaient des réalités.
Camus connaissait trop les faiblesses de l’être humain : cela ne se réaliserait qu’avec de nombreuses difficultés. La force de ses convictions — qui mettaient souvent mal à l’aise parce qu’elles
plaçaient autrui face à ses petitesses, à ses responsabilités, à son engagement — et leur ampleur politique, intellectuelle et humaine lui ont donné raison : cette attitude est toujours et encore actuelle.
Nous avons voulu, à l’occasion de ces Journées de Lourmarin d’octobre 2010, que le thème « L’Europe selon Camus » soit développé par des chercheurs confirmés ou débutants, dans la suite du colloque de Strasbourg et des travaux ultérieurs : leurs communications, marquées par la pensée et l’action de Camus, de par leur différence de générations et la diversité de leur approche, apportent des éclairages nouveaux non sur Camus et l’Europe, mais sur l’Europe « selon » Camus.
« Selon » traduit pour nous une Europe en mouvement, non la constatation et l’explicitation de la pensée européenne de Camus, bien connues déjà. Les communications présentées ont été à la hauteur de nos attentes, et les discussions entre le public et les intervenants l’ont aussi montré avec justesse. Chacun a ouvert des pistes de réflexion, a apporté ses connaissances et a participé à la meilleure préhension de l’œuvre de Camus, à notre époque et devant les soubresauts qui agitent l’Europe — et chacun est responsable de ce qu’il a dit et que nous publions. Tous ont aussi vivifié une réalité : l’Europe actuelle est encore à construire, il faut lui donner des bases et des convictions plus solides, et ce que disait, ce qu’écrivait Camus est toujours d’actualité.
Au nom des Rencontres Méditerranéennes Albert Camus, et en mon nom, je tiens à remercier encore toutes celles et tous ceux qui ont assuré le succès de ces journées, studieuses, conviviales
et fraternelles. Nous leur donnons rendez-vous pour les Journées des 7 et 8 octobre 2011 : « La peur, le temps et l’Histoire chez Camus ».

Avant-propos de Jean Louis Meunier

176 pages – Format 15 x 23

Informations complémentaires

Dimensions 23 x 15 cm

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “L’Europe selon Camus”