Jean-François Séguier, Pierre Baux – Lettres 1733 – 1756

14,00

Cet ouvrage continue la mission que l’Institut européen Séguier s’est donné, à savoir sortir de l’ombre cet homme étonnant que fut Jean- François Séguier, ce Nîmois des Lumières, tombé dans un oubli tout aussi étonnant alors que, pendant plus de vingt ans, l’Europe lettrée se pressait à sa porte.

Or, est-il un moyen plus adapté pour connaître un homme, un homme de lettres plus encore, que de lire sa correspondance ?

Description du livre

Jean-François Séguier, Pierre Baux – Lettres 1733 – 1756

Rien, à priori, n’aurait dû rapprocher Pierre Baux, l’héritier d’une dynastie de médecins protestants et Jean-François Séguier, le fils aîné d’un conseiller au présidial, devenu bon catholique après avoir abjuré « les erreurs de Calvin » et s’être allié à la noblesse « papiste » nîmoise. Et pourtant, ces lettres échangées avec Pierre Baux entre 1733 et 1756 sont le récit vivant des quelques années où le jeune avocat séjourna à Paris et traversa l’Europe occidentale, dans le sillage du marquis Maffei, avant de se fixer pour près de vingt ans à Vérone. Témoignage d’une longue complicité, d’un goût partagé pour la botanique et les sciences, ce corpus porte de surcroît un regard original sur la vie littéraire et scientifique de la capitale du royaume. Il souligne aussi l’omniprésence du livre, de la « librairie », qui apparaît de fait dans toute sa matérialité, ses pratiques, ses rites, mais aussi ses modes et son actualité. Se dessine ainsi, au fil des phrases, le portrait d’un jeune Nîmois plongé en quelques mois au cœur même d’une République des Lettres qu’il allait être amené à illustrer et à animer à travers un réseau de correspondance d’une ampleur remarquable, et à la dimension européenne.

François Pugnière et Samuel Cordier ont travaillé ensemble, aboutissant à un livre qui n’est pas seulement la juxtaposition de textes indépendants car l’édition des lettres est notamment suivie de  l’identification des personnes et des œuvres qui s’y trouvent citées. Cette coopération entre un historien, spécialiste du 18e siècle, et un géologue devenu spécialiste en muséologie des sciences de la nature et de l’homme, tous deux excellents connaisseurs de Jean-François Séguier et du milieu intellectuel dans lequel il se situait, montre un esprit à la fois d’ouverture et de rencontre.

 

Préface de Gabriel Audisio Président d’honneur de l’Institut Européen Séguier

N° 2 de la collection de l’Institut Séguier

Format 16 x 24 – 176 pages

Informations complémentaires

Poids 0.65 kg
Dimensions 24 x 16 cm

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Jean-François Séguier, Pierre Baux – Lettres 1733 – 1756”